News

Artists Management

LOHENGRIN – OPÉRA DE MARSEILLE (REZENSIONEN)


Vorstellungen am 2., 5. und 8. Mai 2018

Hier finden Sie die wichtigsten Zitate aus Rezensionen der nationalen und internationalen Presse.
Diese Auswahl erhebt keinen Anspruch auf Vollständigkeit.


Ôlyrix par Florence Lethurgez

Lohengrin à Marseille, un Wagner sous le cygne du doute

…Son Ortrud, autre personnage caractérisé chez Wagner, est la mezzo-soprano Petra Lang, davantage célébrée que sa consœur lors des saluts. De fait, et avec une nécessaire et périlleuse ostentation, les extrêmes vocaux et physiques sont sollicités. Les postures et mimiques sont bien rodées, les susurrements „Was tat ich dir ?“ et imprécations „Wotan ! Freia !“, bien dosés. Le timbre a la plasticité requise, de celle qui pétrit les destins, depuis les entrailles fumantes jusqu’au sifflet perçant…


Forumopera.com par Maurice Salles

Le facteur humain

…Ortrud la perfide est incarnée par Petra Lang, pour qui le rôle n’a plus de secret ; elle dévoile par un jeu constant de mimiques expressives le cynisme méprisant du personnage. L’étendue vocale est intacte, et l’énergie est impressionnante, même si parfois on craint d’en sentir les limites quand le martelé des mots s’affaiblit presque imperceptiblement. Triomphe assuré aux saluts…


ConcertoNet.com von Christian Dalzon

Superbe

…Et justement, en Ortrud, Petra Lang fait mouche. Dotée d’une voix au timbre d’airain, puissante et qui semble ne rien redouter, elle passe de l’enjôleuse calculatrice à la diablesse effrayante avec l’aplomb d’une grande actrice…


Besetzung:

Elsa de Brabant Barbara Haveman
Ortrud Petra Lang
Lohengrin Norbert Ernst
Frédéric de Telramund Thomas Gazheli
Le Roi Henri l’Oiseleur Samuel Youn
les nobles de Brabant Florian Cafiero, Samy Camps, Jean-Vincent Blot, Julien Véronèse
le duc de Godfried Massimo Riggi
les pages Pascale Bonnet-Dupeyron, Florence Laurent, Eléna Lefur, Marianne Pobbig
les enfants Lisa Vercellino, Matteo Laffont
Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille
chef du chœur Emmanuel Trenque
direction musicale Paolo Arrivabeni
mise en scène Louis Désiré
décors et costumes Diego Mendez Casariego
lumières Patrick Méeüs